Son parcours ..

Audrey a 15 ans. En chemin pour une visite chez sa tante, sa mère lui demande de chercher une rose dans une boutique du centre-ville de Mulhouse (elle existe toujours).
A peine franchie la porte, l’odeur du Lys la saisie, et impressionnée par la dextérité de la fleuriste, elle comprend immédiatement que c’est ce qu’elle veut faire !
En 1990, elle démarre un apprentissage dans une enseigne réputée de la ville, où elle sera affectée un an durant à des tâches de nettoyage et de rangement.

Elle est prête à renoncer lorsqu’une boutique du nom de «Jardin de Julie» lui proposer de terminer son apprentissage.

Son premier véritable emploi la conduit à Thann (Boutique EuroFleurs) où elle restera 2 ans et demi. Elle assiste la responsable et se perfectionne au point d’être appelée à diriger une enseigne Mulhousienne prometteuse : Vert Bouton.

L’aventure durera 2 ans et demi, de 1995 à 1997, mais elle finit mal avec la «fuite» du gérant et une courte période de chômage.

Elle retrouve un poste d’employée polyvalente au sein d’un groupement de magasins.

Elle livre des fleurs, effectue des remplacements, pour finir par être affectée à la boutique «la vie en rose plus» en plein centre de Mulhouse.

C’est alors que son conjoint est appelé pour des raisons professionnelles en Bourgogne où elle décide de le suivre.

Elle postule par hasard au magasin Pois de senteur sans savoir qu'il s'agissait de l’une des deux meilleures enseignes de la ville.
En face, c’est Isabelle Minini, une personnalité du monde de la fleur.(championne du monde des fleuristes).
C’est la qu’Audrey va se révéler et acquérir sa patte de 1997 à 1999.

Désormais forte d’une solide expérience, elle se voit confier la responsabilité d’une boutique en périphérie de Dijon ou grâce à son talent, elle doublera le chiffre d’affaire en seulement une année !

Mais l’Alsace lui manque et lorsque la mission de son conjoint à Dijon touche à sa fin, ils décident tous deux de revenir dans leur région natale.


 Pour des besoins alimentaires et parce qu’elle n’avait pas encore vécu cette expérience, elle accepte un poste au sein d’une chaine de magasins de fleurs. L’expérience, douloureuse, durera un an et demi.

Elle comprend alors la fleuriste qu'elle veut être véritablement et se jette à l’eau en créant son enseigne : Boutique Pimprenelle.